Russie: Une jeune fille de 13 ans enceinte de son petit ami de 10 ans seulement devient influenceuse sur les réseaux sociaux

Une jeune fille de 13 ans devient influenceuse aprés avoir annoncé sa grossesse et espère en vivre.

Une jeune fille russe enceinte de 13 ans qui dit que le père de son enfant à naître est un garçon de 10 ans, est devenue populaire en ligne après avoir appris sa grossesse.

L'adolescente vit dans la ville sibérienne de Zheleznogorsk

L'adolescente vit dans la ville sibérienne de Zheleznogorsk

La future maman de l'écolière est à la recherche de sponsors pour que sa fille devienne une influenceuse en ligne. Les médias locaux ont déclaré que la jeune fille essayait de monétiser ses comptes de médias sociaux et était disposée à travailler avec des marques et des sponsors célèbres.

L'adolescente, qui vit dans la ville sibérienne de Zheleznogorsk, fréquente un collège en classe de 5 éme tandis que l'enfant de 10 ans qui serait le petit ami et le père de son enfant est toujours en CM1, selon les informations.

Elle n'avait que 13 ans lorsqu'elle est tombée enceinte, mais la jeune fille, initialement identifiée comme Daria «Dasha» Rubchinskaya mais plus tard comme Daria «Dasha» Sudnishnikova, aurait récemment eu 14 ans.

Depuis que l'histoire de sa grossesse a fait la une des journaux du monde entier, Daria utilise sa nouvelle renommée pour se faire une place sur les réseaux sociaux. Elle partage des clichés et des clips vidéo et a inclus le hashtag "Enceinte à 13 ans" dans ses publications.

Daria et sa famille

La mère de Daria motivée plus que jamais à vaincre le cancer pour voir la naissance de l'enfant

La mère de Daria, Elena, serait atteinte d'un cancer en phase terminale, mais affirme qu'elle est déterminée à vaincre la maladie afin d'être là pour sa fille enceinte.

Elle a déclaré: «Au début, nous pensions qu'elle avait une intoxication alimentaire, mais lentement nous avons commencé à réaliser que tout ce qui se passait n'avait rien à voir avec son estomac. Nous avons ensuite acheté un test de grossesse et il s'est révélé positif. »

Elena a déclaré qu'elle n'avait jamais envisagé de faire avorter sa fille adolescente car elle craignait qu’elle ne puisse pas avoir d'enfants plus tard.

Elena a également ajouté que, malgré son cancer en phase terminale, elle prévoyait de rester le plus longtemps possible afin de prendre soin du bébé à l'avenir, ajoutant: "Maintenant, j'ai une raison de vivre."

Source: The mirror

adolescente grossesse choc